AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The girl with no name (Athiaz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
☇ messages : 184
☇ faceclaim : Alexis Ren

MessageSujet: The girl with no name (Athiaz)   Mar 3 Jan - 21:53



Athiaz
 The girl with no name


Voilà près de quatre ans que vous avez fondé votre web-radio, vous êtes parties de rien avec ton amie et vous vous retrouvez aujourd'hui avec une véritable petite entreprise comptant pas moins de dix employés, certains à temps plein, d'autres à temps partiel, autant dire que votre petit bébé a bien grandi et s'exporte aujourd'hui jusqu'aux USA. Au tout début, il n'y avait qu'une seule plage horaire durant laquelle vous passiez des musiques en boucle, de seize heures à vingt heures pour être plus exact. Avec le temps, la radio a prit de l'ampleur et tu t'es retrouvée dans un rôle que tu ne pensais jamais pouvoir tenir de ta vie, tu te retrouvais dans le rôle d'animatrice d'un talk-show avec ton amie, de nombreux auditeurs vous appelaient d'un peu partout, vous organisiez alors des petits concours, des rencontres, des visites du studio et bien d'autres choses encore.
Il y a maintenant six mois tu recevais pour la première fois un appel de la part d'une auditrice qui semblait avoir à coeur de partager ses problèmes avec toi et avec le reste du monde, tu as beau être assez détachée de nature, tu semblais réellement touchée par tout ce qu'elle pouvait vous raconter, parce que oui, elle a appelé une première fois, puis de nombreuses fois encore ensuite. Un beau soir, tu avais même décidé de quitter temporairement le studio, laissant le soin à ton amie de s'occuper toute seule de la radio, le temps de pouvoir parler tranquillement avec cette jeune femme qui t'intriguait au moins autant qu'elle te touchait. Tu ne sais pas vraiment ce qui a bien tu te passer par la tête lorsque tu lui a proposé d'aller boire un verre en ville, sur le coup cela te semblait être une bonne idée mais en prenant du recul tu te rendais compte à quel point tu appréhendais ce moment. Tu serais tout à fait capable de rester muette devant elle, et tu ne pouvais pas vraiment compter sur elle pour faire la discussion sachant qu'elle semblait tout aussi timide que toi en réalité. Mais bon, il était hors-de-question de revenir sur ta parole et tu comptais bien honorer ce rendez-vous, et ce même si tu devais passer deux heures à la regarder dans le blanc des yeux et à enchaîner les pintes de bière pour tuer le temps.
Le jour J était arrivé, tu t'étais arrangée pour t'occuper d'une plage matinale, chose que tu n'aimais pas faire en temps normal, mais tu allais bien faire une exception cette fois-ci, d'autant plus que tu avais rendez-vous à 19 heures avec elle alors que ta plage habituelle s'étend de dix-huit heures à vingt-deux heures. Une fois ta vacation terminée, tu étais rentrée chez toi afin de te reposer un peu, n'étant pas du tout habituée à de lever à une heure aussi matinale, tu avais tout le temps de te triturer l'esprit en essayant d'imaginer comment ça allait bien pouvoir se passer avec la fameuse auditrice.
Tu te rendais finalement au Number 44, un petit bar sympa où tu te rendais de temps en temps et tu trouvais une table un peu excentrée afin que vous pussiez discuter tranquillement une fois qu'elle sera là. Tu avais quelques minutes d'avance et tu commandais d'ores et déjà une pinte de bière pour patienter, puis au bout de deux bonnes gorgées, tu vis apparaître sous tes yeux cette jolie jeune rouquine. Tu la scrutais quelques temps et tu lui faisais un petit signe de la main afin qu'elle vienne te rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☇ messages : 193
☇ faceclaim : Ebba Zingmark

MessageSujet: Re: The girl with no name (Athiaz)   Mar 3 Jan - 22:17



❝The girl with no name❞
Athenais & Eodiaz
Boum boum boum. Tes yeux ont une crise d'épilepsie. Tu respirais fort. Pour une fois, tu ne savais pas, tu ne savais pas comment gérer, tu ne savais pas pourquoi tu avais fait tout ça, toutes ces choses, pourquoi tu lui avais parlé, à elle, cette inconnue, justement car elle était une inconnue, une inconnue pour l'instant, plus pour longtemps. Pourquoi tu avais accepté, de base tu aurais fui, tu fui toujours toi Athenais. Peut être justement pour changer, pour affronter, peut être que toi aussi tu avais envie de la connaître, de la rencontrer, de mettre un visage sur cette voix, cette voix si réconfortante qui t'avait écouter pendant des mois, tu avais eu peur, quand elle t'a proposé un rendez vous. Tu avais décliné plusieurs fois, elle avait persévérer, tu avais finis par accepter, sur un coup de tête car tu t'es dis que l'on ne vit qu'une fois et que tu en avais surement besoin, de parler d'elle, de parler de Côme, cette fille, elle était la seule à tout savoir. Tu avais été étonnée de sa réaction, elle avait trouvé ton histoire touchante, ce n'avait jamais été ton but, d'être touchante. Les gens trouvent toujours les histoires tristes touchantes mais peu savent vraiment à quel point ce genre d'histoires vous ont déchirés vous, ceux qui subissent, qui subissent en se demandant pourquoi, pourquoi toi pourquoi vous ? Qu'est ce que vous avez bien pu faire de mal pour que Dieu vous donne un destin aussi douloureux. Aviez vous juste choisi la mauvaise carte, jouez le mauvais dé ? Tu te retournas, une photo de Côme et toi était là dans un beau cadre, soigneusement dépoussiéré ... Tu sais Côme, je pense qu'il est temps de parler un peu de toi, après tout tu n'as jamais été faite pour rester dans l'ombre ma chérie, je te demande pardon d'avoir mis tant de temps à le comprendre Tu caresses la photo d'un doigt, même à Reed et Zoey tu avais dis qu'elle était une cousine vivant loin, tu n'étais pas vraiment prête à leur dire, tu ne supporterais pas leur pitié, ils changeraient avec toi, tu ne serais plus l'Athenais juste calme et douce mais l'Athenais victime et soumise à un passé merdique ... Elle t'avait donné rendez vous dans un bar, pas très loin de chez toi. Tu n'étais pas très bar de base, la boisson ce n'était pas fait pour toi, tu t'ennivrais trop vite, beaucoup trop vite et tu perdais le contrôle devenant une face cachée de la vraie Athenais. Tu n'allais que avec Zoey et Reed dans ce bar, jamais seule, double stress. Et si elle la trouvait ridicule, si elles n'avaient rien à se dire ? Et si c'était une blague, que tu serais le foutu dindon de la farce. Tampis tu y vas, tu n'as plus le choix, les faux plan ce n'est pas vraiment ton truc ...

Un pas ... Boum ... Deux pas ... Boum boum ... Tu poussas la porte ... boum boum boum boum ... Y avait une fille seule, elle était magnifique, blonde, jeune, si jeune, tu l'imaginais beaucoup plus agée, plus agée que toi en tout cas. Elle te faisait signe, tu avais du mal à déglutir, tu respirais fort, tu devais être drôle à voir, tu ne savais pas quoi dire et si c'était une horreur ? Sa... Salut moi c'est Athenais tu dois être Eodiaz ... Enchantée de te connaître ... de te voir en vrai ... Tu pris une bière, tu avais besoin de boire finalement ... Tu ne m'as pas attendu trop longtemps j'espère ... Tu te triturais les mains, signe de ton stress, elle était vraiment vraiment belle.
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☇ messages : 184
☇ faceclaim : Alexis Ren

MessageSujet: Re: The girl with no name (Athiaz)   Mar 3 Jan - 22:45



Athiaz
 The girl with no name


C'est bel et bien la première fois que tu acceptais de rencontrer une auditrice dans de telles circonstances, les quelques rares auditeurs qui ont eu la chance de te voir à ce jour sont ceux qui ont participé aux quelques émissions ouvertes aux public, tu n'avais donc pas eu la nécessité de leur parler individuellement, ou du moins pas longtemps. C'était donc la toute première fois que tu allais te retrouver face à face avec une inconnue, ou presque. Tu connaissais déjà pas mal de détails sur sa vie au fond, mais ce n'est pas tellement le fait qu'elle accepte ou non de t'en dire plus qui te fais peur, tu as surtout peur de ton incapacité chronique à parler de toi, de qui tu es, de ton passé, tu n'es pas le genre de personne qui aime raconter son histoire à la première personne venue, loin de là. Tu n'allais pas baisser les bras pour autant, loin de là, et te voilà donc assise à la table de ce bar que tu connais bien, attendant patiemment la venue de la jeune femme. Lorsqu'elle arrivait finalement dans la salle, tu mentirais en prétendant ne pas avoir été surprise, tu ne t'attendais certainement pas à tomber sur une jolie jeune femme comme elle, tu t'étais imaginé totalement autre chose dans ta tête depuis son premier appel, tu te sentais bien ridicule pour le coup. Tu lui signalais ta présence d'un petit geste de la main et tu la dévisageais tandis qu'elle s'approchait de toi, tu étais de plus en plus nerveuse et tu pouvais aisément sentir qu'il en était de même pour elle. Bref, ça promet quoi... "Oui, c'est bien moi. Ravie de pouvoir enfin mettre un visage sur cette jolie voix" Tu étais sincère au fond, tu te demandes toujours à quoi peuvent bien ressembler les gens qui vous appellent à la radio, et parfois la voix ne va pas du tout avec le reste. Tu portais ta pinte de bière à tes lèvres afin d'en boire une bonne gorgée, tu restais attentive à ce que te disais la rouquine et tu lui adressais un léger sourire afin de la rassurer. "Je passe ma vie à attendre, je ne suis plus à quelques minutes près !" Tu te faisais intérieurement la remarque que ça aurait pu bien plus mal débuter, le dialogue était lancé, reste à voir si ça allait continuer ainsi...  "J'ai l'impression de bien te connaître alors qu'en fait non. C'est assez étrange comme sentiment à vrai dire." Tu avais du mal à détacher ton regard de son joli visage mais tu ne voulais pas non plus la mettre mal à l'aise, tu t'efforçais donc de détourner ton regard de temps en temps, tu en profitais pour remarquer qu'un couple venait de s'installer à l'autre bout de la salle. Tu roulais des yeux instinctivement en repensant à ton célibat de longue date, hélas, tu manques cruellement de temps pour ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☇ messages : 193
☇ faceclaim : Ebba Zingmark

MessageSujet: Re: The girl with no name (Athiaz)   Mar 3 Jan - 23:16



❝The girl with no name❞
Athenais & Eodiaz
Tu essayais de recomposer le prélude de Bach sur la table en bois du café, pourvu que la blonde ne s'en rende pas compte, elle te trouverait bizarre, peut être le trouve t'elle déjà, elle aurait raison en soi. Qui voudrait dévoiler toute sa vie sur une radio à par toi ? Qui d'autre aurait accepter de boire un verre avec une inconnue rien que parce que sa douce voix, t'a pour ainsi dire complètement envoutée, elle est devenue ton amie sans vraiment l'être et pourtant tu ne sais rien d'elle et c'est bien ça qui te fait peur, Eodiaz, elle a tout l'avantage sur toi . Elle sait tout, elle pourrait te briser en quelques secondes rien qu'en appuyant sur un sujet plus sensible, alors que toi tu n'as aucune arme avec laquelle te défendre ... Elle te regarde, tu l'as regarde et là quelque chose se passe, quelque chose de fort, intense, comme si ce n'était pas une rencontre mais des retrouvailles et ça te gêne, cette proximité, cette ambiguïté entre vous deux, elle te fixe, tu rougis de plus belle, tu deviens aussi orange que tes cheveux de feu "Oui, c'est bien moi. Ravie de pouvoir enfin mettre un visage sur cette jolie voix" Tu esquisses un sourire, elle arrive à te faire sourire, déjà un bon point pour elle apparement, le sourire, tu ne le réservais qu'à certaines personnes en particulier, la plupart des gens te considéraient comme "La fille qui tire toujours la gueule" ou "La fille rousse avec un balai dans le cul" tu le savais ce que les gens pensaient de toi et tu t'en fichais, après tout ils avaient raison et tu t'assumais, tu assumais ton caractère très calme, trop calme, insipide avec les gens qui n'étaient pas sur l'échelle. "Tu sais je ne t'imaginais pas vraiment comme ça, je te voyais plus ... âgée et brune, je sais pas je te voyais pas du tout blonde, c'est assez bizarre ... Tu es beaucoup mieux que dans mes pensées, tu es plus jolie" Pincement des lèvres, tu te mordais la joue, la prochaine fois tu la fermeras Athenais, elle va te prendre pour quoi maintenant, une lesbienne en chaleur ! Elle va penser que tu l'as drague, ce n'est pas le cas, non non, toi draguer c'est du délire et en plus une femme mais c'est un double délire. Ta bière arrive, une gorgée, deux trois, presque tout le verre de parti ! Et maintenant elle va te prendre pour une lesbienne qui la drague et en plus une grosse alcoolique mais de mieux en mieux Athenais, continue dans ce sens ! "Je passe ma vie à attendre, je ne suis plus à quelques minutes près !" Toi aussi, tu attendais souvent, tu aimais tellement être en avance, tellement avoir une longeur d'avance sur tout le monde que tu te retrouvais souvent à attendre "Moi c'est pareil, j'attends souvent car j'aime être en avance, enfin sauf cette fois ci mais j'ai eu du mal ... à démarrer ... Mais sinon il m'arrive d'être là plus d'une heure à l'avance mais j'aime bien ça être seule, ça me donne toute l'occasion ... de réfléchir ..." Tu aimais être en conversation avec ton subconscient, ça te permettais d'en apprendre énormément sur le sens de ta propre vie car après tout chaque jour pour chaque personne à un sens propre ... Ca allait finalement, tu arrivais à lui parler, le blocage était un peu passé et ta tête tournait déjà, un peu, l'effet de l'alcool sur toi, tu aurais du prendre un thé glacé ...  "J'ai l'impression de bien te connaître alors qu'en fait non. C'est assez étrange comme sentiment à vrai dire." Clin d'œil, ça par contre tu savais le faire, les clins d'œil c'était un jeu avec Côme quand vous étiez plus jeune, la dernière fois qu'elle t'en avait fait un c'était avant de dormir, la dernière nuit ou elle t'a embrassé sur le front avant de te serrer dans ses bras, son moyen de te dire je t'aime ... "Peut être parce que tu sais déjà tout de moi, par contre je ne sais pas grand chose de toi, à part que tu t'appeles Eodiaz et que tu travailles à la radio donc maintenant que tu sais tout c'est aussi à mon tour de t'écouter" Tu la regardais dans les yeux, après tout changer les rôles, ça peut arriver de temps en temps aussi ...
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☇ messages : 184
☇ faceclaim : Alexis Ren

MessageSujet: Re: The girl with no name (Athiaz)   Mar 3 Jan - 23:44



Athiaz
 The girl with no name


D'une certaine manière, tu te rendais bien compte que le plus dur était fait. La conversation était lancée, l'ambiance n'était pas mauvaise à défaut d'être particulièrement bonne et les présentations s'étaient déroulées dans la plus grande courtoisie. Le seul petit hic notable à cet instant précis, c'était ton incapacité à détacher ton regard de ce visage d'ange que lui a offert la nature. Tu faisais tout pour garder un air le plus neutre possible, tu n'étais pas venue faire du charme à cette jeune femme, loin de là, tu allais donc faire ton possible pour parler de tout, de rien, mais il était grand temps que tu cesses de la complimenter au risque de passer pour une allumeuse, ce que tu es parfois, mais pas aujourd'hui. Tu étais assez nerveuse mais ta jeune auditrice semblait dans un état encore plus critique que le tiens, tu ne passa pas outre le fait qu'elle tapotait sur la table, tu ne tardais pas à reconnaître la fameuse mélodie de Bach, mais tu allais faire mine de ne rien avoir vu, c'était bien mieux ainsi. Non ? Tu lui faisais savoir que tu appréciais le fait de pouvoir enfin voir son vrai visage, tu la trouvais ravissante pour être tout à fait franche mais tu ne pouvais décemment pas continuer de lui envoyer des fleurs, pourtant elle ne gênait pas pour le faire de son coté, ce qui rendait ta tâche encore plus compliquée, d'autant plus que tu rougissais légèrement en écoutant ces compliments sortir de sa bouche, sans parler de ce petit pincement de lèvres que tu avais surpris.  "Je... Je ne sais pas vraiment quoi dire là... Merci beaucoup !" Oui, tu aimes plaire, tu aimes qu'on te le fasse remarquer, surtout lorsque c'est une inconnue qui n'a rien à y gagner qui te fais ce genre de compliments, tu es ainsi faite, toi la jeune originaire d'Angleterre. Fort heureusement, vous en venez alors à parler d'autres choses, elle semblait d'ailleurs partager ton goût pour ces petits moments de solitude qui vous permettent temporairement de vous recentrer sur vous-même et de vous préparer mentalement, ce n'est pas pour rien qu'elle a éveillé ta curiosité au point que tu en viennes à lui proposer d'aller boire un verre, cette jeune femme est en tout points passionnante à tes yeux, pourtant, comme tu l'as si bien souligné, tu ne la connais pas vraiment, pas encore... Si t'espérais pouvoir rester les bras croisés à m'écouter raconter ma vie tu t'es trompée de personne je crois ! Mais soit... Si tu veux vraiment en apprendre un peu plus à mon sujet il va nous falloir plus d'alcool, beaucoup plus d'alcool ! Tu faisais alors signe au serveur afin qu'il vienne prendre ta commande, tu avais une idée très précise en tête, ça risquait de pimenter un peu le reste de la soirée. "Apportez-nous votre meilleur bouteille de whisky s'il vous plait" Tu replongeais ton regard dans celui de la ravissante rouquine et tu rigolais doucement. "J'espère que t'as une bonne décente Athenais !" Tu t'étais imaginé plusieurs scénarios avant de venir ici, mais dans aucun de ces scénarios tu t'étais vue en train de commander une bouteille d'alcool fort dans l'idée de délier un peu ta langue, ainsi que celle de ta charmante auditrice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☇ messages : 193
☇ faceclaim : Ebba Zingmark

MessageSujet: Re: The girl with no name (Athiaz)   Mer 4 Jan - 0:06



❝The girl with no name❞
Athenais & Eodiaz
Tu étais finalement assez contente d'être là, tu t'imagines ce que tu aurais fait si tu étais restée à la maison, pas grand chose, tu te serais posée sur le canapé avec Weigner à fond et tu aurais complétement bader en buvant du jus de pomme, c'était ça tes soirées quand les deux autres n'étaient pas là ou alors dans tes moments de folie il t'arrivait de prendre une petite vodka grenadine en regardant Pinocchio et tu te mettais à pleurer comme une madeleine quand Monstro avalait le bateau, l'alcool vraiment ... La au moins tu passais un bon moment et tu arrivais même à te doser niveau alcool, tu n'avais pris qu'une seule bière ce n'étais pas trop mal encore, tu t'en sortais plutôt bien continue ainsi Athenais, tu finiras peut être par avoir du caractère finalement ... "Je... Je ne sais pas vraiment quoi dire là... Merci beaucoup !" Et voila tu l'avais gêner, bravo Athenais, tu es la championne des gaffes ! Elle doit vraiment pensé que tu la dragues, tu essaie de te convaincre que tu ne la dragues pas, tu n'es pas lesbienne, tu n'es pas attirée par les filles, tu en étais sûre alors pourquoi tu te sens toute chose quand elle te regarde comme ça Ho tu sais je dis que ce que je pense, tu es très jolie, ton copain a beaucoup de chance, il doit pas te lacher ... La technique vieille comme le monde pour savoir si oui ou non, elle était casée Tu es vraiment pas maligne Athé, bien sur qu'elle est casée, sûrement avec un beau mec musclé bien foutu qui la protège, le style de couple qui fait baver toutes les gonzesses seules avec une tortue en guise de comagnie, bah toi en fait Athé... Rester naturelle, tu te devais de rester naturelle comme si tu ne voyais pas cette fille comme l'une des plus belle choses que tu as vu dans ta vie. La dernière fois que tu as ressenti ce frisson c'était avec l'autre, celui qui aurait pu être ton premier amour si tu lui avais seulement laisser la chance de t'aimer, si tu ne t'étais pas fermée, crampée à cause de la douleur de sa perte, de sa perte à elle, de ton petit rayon de soleil transformant ta vie en une nuit sombre froide et totalement angoissante. Tu vida ta bière en une dernière traite ...  Si t'espérais pouvoir rester les bras croisés à m'écouter raconter ma vie tu t'es trompée de personne je crois ! Mais soit... Si tu veux vraiment en apprendre un peu plus à mon sujet il va nous falloir plus d'alcool, beaucoup plus d'alcool ! Quoi ? Encore plus d'alcool, blocage, tu savais très bien ce qui se passait quand tu en buvais de trop, la dernière fois c'était à ton anniversaire, tu as finis la soirée à vomir toute ta vie sur les chiottes en pleurant, tu avais envie d'un banana split, tu l'as hurlé à un tel point que tout l'immeuble à été au courant que tu avais envie de grosses bananes après une bouteille de téquila ... Eodiaz, elle commanda une bouteille de Whiksy, l'horreur dans quel état ça allait bien te mettre, toi qui était déjà pompette avec un simple verre de bierre, tu ne voulais pas lui dire, elle te prendrait pour une faible, se moquant de toi ... Après tout, tu n'as qu'une seule vie Athenais profte de chaque moment comme si c'était le dernier, on apporta une immense bouteille et deux verres, Eodiaz, les remplis, tu déglutis, mon dieu mon dieu dans quoi tu t'es bien fourré toi Athenais ... "J'espère que t'as une bonne décente Athenais !" Tu n'allais pas lui dire à quel point tu ne supportais pas ça, no, tu étais une guerrière et qui sait peut être que ça passerait bien et puis l'alcool délie toutes les langues, tu prends le verre, la regarde dans les yeux A ta santé ! Cul sec, le liquide brulant, tu te retiens de ne pas grimacer, le premier d'une longue série ... La soirée, elle va être longue mais avec la blonde, ça ne te dérange pas le moins du monde
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☇ messages : 184
☇ faceclaim : Alexis Ren

MessageSujet: Re: The girl with no name (Athiaz)   Mer 4 Jan - 19:43



Athiaz
 The girl with no name


Il était en train de se passer quelque chose d'étrange ce soir, la tournure des événements était pour le moins inattendue, tu n'avais clairement pas prévu ça, et pourtant, tu mentirais en prétendant ne pas apprécier ces moments passés en compagnie de cette jolie rousse au visage d'ange. Elle avait ce petit truc qui te fais tant craquer, une certaine forme d'innocence teinté d'un voile mystérieux qui t'empêche de la cerner avec précision. Tu connaissais déjà de nombreux détails croustillants la concernant, pourtant tu voulais en savoir plus à son sujet, cette jeune femme t'intrigue au plus haut point. Tu l'écoutais attentivement tandis qu'elle faisait allusion à ton potentiel amoureux, tu rigolais doucement et tu te mordillais la lèvre à ton tour. "Un copain ? "L"homme qui fera chavirer mon cœur n'est pas encore né. Et ce n'est pas prêt d'arriver d'ailleurs !" Et voilà... Tu  ne pouvais donc pas t'empêcher de lui tendre une nouvelle perche, c'est plus fort que toi, t'es comme ça, tu aimes charmer, c'est dans ta nature, pourtant, si ça ne te gênes généralement pas d’agir ainsi en temps normal, tu te sentais presque honteuse de le faire ce soir, avec elle. Dire que c'était censé être une rencontre barbante avec une auditrice aux multiples problèmes... Tu commandais une bouteille de whisky dans la foulée, qu'attendais-tu d'elle au juste ? Ta seule certitude à cet instant précis résidait dans le fait que tu passais un bien meilleur moment que tout ce que tu aurais pu imaginer, et ce n'est pas cette bonne bouteille de whisky que venait de vous apporter le serveur qui allait te faire dire le contraire, oh non... Elle voulait en savoir plus à ton sujet ? Elle allait être servie la pauvre ! Tu remplissais généreusement les deux verres et tu en tendais un à la jolie rouquine afin de trinquer avec elle.  "A cette soirée pleine de promesses..." Sérieusement ? T'as vraiment dit ça ? Tu ne pourras pas venir te plaindre si elle décide de te sauter au cou après ça... Ou peut-être qu'elle décidera de te recadrer "gentiment" à l'aide d'une bonne claque, tu le mériterais bien au fond. Tu portais le verre à tes lèvres et tu te délectais de ce délicieux whisky avant de poursuivre sur ta lancée. "Tu veux en savoir plus à mon sujet et je veux en savoir plus à ton sujet. Je pense qu'une partie d'action ou vérité est de rigueur dans ce cas-là !" Oui, tu ne t'y prendrais clairement pas autrement si tu avais l'intention de terminer la nuit avec elle, pourtant tu n'étais sincèrement pas venue dans cette optique là. Il y a que les cons qui ne changent pas d'avis comme le disait si bien ton père, et il avait bien raison au fond.



Dernière édition par Eodiaz Pearce le Mer 4 Jan - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☇ messages : 193
☇ faceclaim : Ebba Zingmark

MessageSujet: Re: The girl with no name (Athiaz)   Mer 4 Jan - 21:23



❝The girl with no name❞
Athenais & Eodiaz
Ta tête tournait déjà, elle était lourde , si lourde, tes yeux devenaient de feu et toi, tu jouais la carte de l'indifférence, tu essayais de paraître totalement normale. Combien de fois avais tu cligné des yeux là, ils te semblaient tellement secs aussi sec que tes poumons, envie de tousser, de cracher tout ce malin se faufilant déjà dans ton organisme, tu sentais déjà le prélude de l'effet attendu, chaleur, tourniquet de vision et tu la désirais, encore plus, cette fille, inconnue pourtant qui en quelques secondes et devenue l'objet de toutes tes pensées. "L"homme qui fera chavirer mon cœur n'est pas encore né. Et ce n'est pas prêt d'arriver d'ailleurs !" Elle était donc célibataire mais la fin de sa phrase te mis aux aguets, ce n'était pas prêt d'arriver, aurait elle d'autres vues que celles de la virilité, serait elle située de l'autre coté, non pas possible, se serait trop beau, tu as une attirance pour une fille et de plus elle serait lesbienne ? Non beaucoup trop en une journée c'était pas vraiment possible, cette idée t'affola encore plus et eu du mal à calmer tes pulsions, tellement ardentes déjà, le whisky sans doute. Tu sais, je suis pareille, enfin je n'ai jamais été avec quelqu'un pour ainsi dire, et je ne pensais pas vraiment que je trouverais quelqu'un qui veuille bien de moi, je me voyais bien finir ma vie toute seule avec ma tortue, tu ne savais pas ça ? Que j'avais une tortue, mon amie et moi, on l'a appelé Clochette comme dans Peter Pan .. Yeux grandis, air enfantin, pourquoi te prendras t'elle ? Une gamine, encore accro aux Disney, honteux, vraiment honteux, elle va te voir comme une enfant ... Pas comme une femme ... Mais es tu seulement une femme Athenais, es tu seulement prête à lâcher ta petite bulle de paradis pour rentrer dans la vie réelle ... Tu dois trouver ça stupide sans doute ... De regarder encore des Disney à vingt trois ans ... Yeux baissés, ton sourire réapparait plutôt vite, tu n'arrivais pas vraiment à rester de marbre face à ... elle ... Eodiaz, même son nom faisait de la musique dans ta tête, tout était beau chez elle finalement, tout était que musique et magie, aussi belle qu'un Fa Dièse ... Tu voulais en savoir plus sur elle, tu n'étais pas comme ça de base pourtant, tu étais de celle qui s'en fichait du monde tant que le monde s'en fiche de toi, tu ne l'ouvre ta bulle qu'a un tout petit groupe de personne qui ne se compte même pas sur les doigts de la main et pourtant là, tu lui as tout ouvert, ton cœur, ton âme et tout semble trop beau, tu espères trouver cette petite parcelle de défaut en elle pour pouvoir enfin te persuader que tout cela n'est vraiment pas qu'un rêve et que tu vas pas finir par te réveiller dans ton lit sous ton gros édredon violet à te demander ce que tu foutais bien dans cette vie sans saveur. "Tu veux en savoir plus à mon sujet et je veux en savoir plus à ton sujet. Je pense qu'une partie d'action ou vérité est de rigueur dans ce cas-là !" Un sourire, une grogée de whisky, le brulant encore. Tu n'avais plus joué à action ou vérité depuis des mois, c'était grave parti loin avec Zoey et Reed, il avait du l'embrasser la brune, c'est la que tu as compris que pour lui, ça a bien dépasser le jeu et toi tu étais là à siroter ta vodka grenadine à te demander si les ornithorynques pouvaient avoir des sentiments eux aussi ... Et bien tu en as de bonnes idées ma belle, je n'y ai plus jouer depuis longtemps mais c'est moi qui commence alors dis moi ..." Tu te rapproches d'elle, à quelques centimètres, sa bouche pulpeuse, si fruitée à quelques centimètres des tiennes, tu aimerais lui voler un baiser, pour voir ce que ça fait, pour voir si tu as eu raison de fantasmer, tu la regarde, elle te regarde ... Il aurait juste fallut d'une fraction de seconde en plus "Action ou Vérité Eodiaz ?" Murmure doux, calme comme un secret. Il s'en était fallut de peu, tu n'aurais pas tenu plus longtemps, à une seconde près tu aurais glissé ta main sur sa nuque, l'approchant de toi pour la gouter toute entière
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☇ messages : 184
☇ faceclaim : Alexis Ren

MessageSujet: Re: The girl with no name (Athiaz)   Mer 4 Jan - 22:21



Athiaz
 The girl with no name


Tu ne t'étais plus sentie comme ça depuis fort longtemps, tu n'as plus ressenti ça depuis le jour où tu avais rencontré cette jeune femme qui est devenue ta meilleure amie avec le temps, celle avec laquelle vous vous êtes lancées dans ce projet de web-radio et qui compte tant à tes yeux. Pour être tout à fait honnête, tu n'as même pas souvenir d'avoir ressenti quelque chose d'aussi fort avec ton ex, d'autant plus que tu ne t'étais clairement pas préparée à cela, ça fait des années que tu t'es installée bien confortablement dans ta vie de célibataire qui fuit les sentiments, tu ne t'étais clairement pas attendue à ça, tu n'es pas prête, tu crois ne pas l'être, peut-être l'es-tu en réalité. En plus d'être profondément touchante, la jolie rouquine te plaisait réellement, une grande douceur semblait émaner d'elle et tu pouvais réellement sentir que tu avais à faire à quelqu'un de profondément bon au fond, elle inspirait la confiance et toutes tes idées négatives, d'habitude si présentes dans ta tête, semblaient s'être volatilisées l'espace de quelques minutes, tu te sentais réellement apaisée en sa présence, tu aimerais sincèrement pouvoir prolonger ce moment encore des heures et des heures. Sa passion pour les Disney n’entachait en rien l'image que tu avais d'elle, cela faisait partie intégrante d'elle, cela la rendait différente des autres, et c'était tout à son honneur. Tu ne sais pas vraiment ce qui a bien pu te passer par la tête à cet instant précis, tu es venue poser ta main sur la sienne, avec autant de douceur dont tu en es capable, tu lui adressais ensuite ton plus joli sourire, sans dire un mot sur le coup, espérant ainsi lui faire comprendre que tout ce qu'elle avait pu t'avouer ne te dérangeais pas, bien au contraire. "Une princesse qui aime les Disney ? Je ne vois vraiment pas en quoi c'est stupide." Ça ne servait plus à rien de lutter, tu n'avais pas l'intention de cacher tes sentiments plus longtemps, tu as d'ailleurs proposé un petit jeu à la belle rouquine, un jeu qui devrait vraisemblablement vous aider à vous rapprocher d'avantage, d'autant plus que vous alliez savourer une bonne bouteille de whisky en même temps. Autant dire que tout les ingrédients étaient réunis pour vous aider à vous ouvrir un peu plus, ce n'était plus qu'une question de temps désormais.
Athenais ne semblait pas contre ta proposition, elle avait l'air plutôt emballée par l'idée même, elle n'allait pas vraiment te laisser le choix d'ailleurs, elle voulait commencer, très bien... Tu fixais la jeune femme droit dans les yeux, ta respiration se coupe soudainement lorsque son visage se rapproche dangereusement du tiens, tu es presque paralysée l'espace d'un court instant, tu es presque soulagée en constatant que ses lèvres s'arrêtent à quelques centimètres des tiennes, soulagée, mais surtout déçue... Tu fermes tes yeux quelques instants pour reprendre tes esprits avant de finalement répondre à la fameuse question. "Hum... Je vais dire action." Au fond de toi, tu espérais qu'elle te demande de terminer ce qu'elle avait commencé, tu n'attendais plus que ça, ou presque, tu étais sous le charme, tu te mordillais légèrement la lèvre inférieure en espérant qu'elle le remarque, la balle était dans son camp désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☇ messages : 193
☇ faceclaim : Ebba Zingmark

MessageSujet: Re: The girl with no name (Athiaz)   Mer 4 Jan - 22:53



❝The girl with no name❞
Athenais & Eodiaz
Tu sentais que tu devenais humidité, tu en étais honteuse comme si tu avais quinze ans et que tu avais pour la première fois une pulsion de désir pour quelqu'un, la même honte qu'un adolescent qui regarde un porno pour la première fois. Toi, tu n'en as jamais regarder, le sexe est une chose qui te dégoute de base, tu ne vois ça que comme un rapprochement bestial mais là tu ne veux pas coucher avec elle, tu veux juste sa peau sur la tienne, tu veux la toucher, tu veux ce contact, tu en es déjà accro à cette blonde, tu ne sais plus comment faire, comment ne pas te noyer, succomber, tu vas finir par craquer, tu n'as jamais vraiment eu de caractère mais es ce vraiment ce que tu veux ? Es tu prête à passer ce cap, ce cap jamais franchi avec personne, toi, tu n'étais jamais aller plus loin qu'un simple baiser. Et c'était avec un homme. Là tout était nouveau pour toi. Eodiaz pose sa main sur la tienne, BOUM, décharge électrique qui te fait courber l'échine, qui te fait des frissons dans tout ton corps, heureusement que tu portes un pull over, elle aurait pu remarquer tes poils hérissés, poils qui auraient pu te trahir, elle aurait fini par comprendre, la blonde. Tu caresses son main de ton pouce, sa peau est douce, beaucoup plus bronzée que la tienne, ses mains, elles sont belles, tu aimerais tellement les porter à tes lèvres, les embrasser encore et encore, envoutante agonie mélangée à l'envolée de l'alcool ... Tes mains à toi, tu étais moite, elles étaient toujours moites tes mains, tu tenais ça de ta mère, les mains moites comme sa passion de la crème hydratante au lait de noix de coco. Tu ne voulais pas lui montrer le choc émotionnel, le débat afligeant qui se passait à cet instant en toi, tu ne voulais pas serrer ses mains, les garder près de toi, elle pourrait vouloir les enlever, tu ne voulais rien gâcher à ce moment magique, alors tu restais là immobile, silencieuse à juste profiter de ce coté tactile de vos deux peaux se découvrant ... "Une princesse qui aime les Disney ? Je ne vois vraiment pas en quoi c'est stupide. BOUM BOUM le sang allait à toute vitesse pour se retrouver rendez vous dans tes pomettes, tu rougissais encore et encore faisant contraste avec ta peau couleur lait ... Trop tard, elle le saurait à quel point tu aimes ça et pourtant tu te posais encore pleins de questions ... Te draguait elle ? Ou alors ce n'était peut être juste de la pitié ? Après tout, Eodiaz, elle savait beaucoup de chose, peut être qu'elle était comme ça juste par solidarité pour que tu passes un bon moment, toi, petite Athenais. Et pourtant, elle était avec toi comme si ton passé n'avait pas la moindre importance, elle ne te prenait pas avec des pincettes, elle était douce, gentille et mon dieu tellement belle ... "Tu sais je suis loin d'être une princesse, pourtant j'en ai essayé des robes mais ça ne me va pas vraiment, une fois j'ai du jouer un petit garçon perdu dans une pièce de théatre pour l'école, je me suis vachement éclatée c'était cool et j'étais grave mignonne en garçon dommage que tu as pas vu ça" L'alcool, effet secondaire, déversement de paroles intempestives. Tu te pinçais les lèvres, tu l'ennuyeras à force de parler tout le temps Athenais, comment ça se fait que tu l'ouvres autant, toi d'habitude si calme, si silencieuse. Ta main se noua autour du pouce d'Eodiaz, tu ne voulais plus la laisser partir, plus jamais, tu t'accrocherais à son pouce, partout ou elle ira ... Tu avais tellement envie de l'embrasser, de la toucher, là maintenant, tu en brulais d'envie, de la découvrir encore plus mais tu es patience Athenais, tu n'es pas de celles qui précipitent les choses, tu aimes savourer chaque détail chaque instant avec elle ... La blonde, elle choisit Action, tu la sens troublée peut être encore plus troublée que toi, tu as envie de lui dire ce que tu ressens, peut être que tu le ressentais déjà avant rien qu'en entendant sa voix et là ce fut l'explosion, la révolution de tout, peut être que c'est juste l'alcool, non non tu ne le penses pas, l'alcool ça ne fait pas tomber amoureux les gens, non tu n'es pas amoureuse ... Pas encore mais cette fille elle a ce truc que les autres non pas ... Tu n'avais pas l'habitude de trouver de bonnes idées ... Tu vas dans les toilettes, tu retires tes sous vêtements et on finit la soirée sans que tu les portes ... Tu ne savais pas pourquoi tu avais dis ça, elle pourrait prendre ça pour une invitation, c'était le cas, elle se leva, tu aimais ça les risques, le fait qu'elle soit joueuse, tout était parfait chez, elle, tu t'imaginais sa poitrine, ses fesses, tes reins n'en pouvaient déjà plus, tu suffoquais, les yeux fermés, tu les rouvrais, elle était là ... Vérité Tu avais dis ça d'une vitesse pour ne pas qu'elle réflechisse, pour ne pas qu'elle comprenne à quel point tu avais déjà envie d'elle ...
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☇ messages : 184
☇ faceclaim : Alexis Ren

MessageSujet: Re: The girl with no name (Athiaz)   Jeu 5 Jan - 13:49



Athiaz
The girl with no name


Tu étais submergée par tes sentiments, tu n'aimais pas te retrouver dans un tel état en temps normal, d'autant plus que cela implique que tu ne contrôlais plus vraiment la situation, tu te laissais porter par tes émotions, toi qui a la fâcheuse tendance de toujours vouloir tout intellectualiser, tu n'es pas habituée à subir tes sentiments, tu n'es pas préparée à ça, et pourtant... Le simple contact de sa main contre la tienne ça te met dans tous tes états, c'est tellement agréable et tellement perturbant à la fois, c'est dans ce genre de moments là qu'il faut savoir prendre une décision capitale, il faut accepter d'écouter son cœur plutôt que sa tête, laisser pour une fois tes émotions prendre le dessus. Tu as tellement peur de te dévoiler que c'en est devenu maladif avec le temps, tu as peur de souffrir, mais tu as l'impression que pour une fois dans ta vie tu peux te laisser aller, te laisser porter par ton cœur. "Oh que si tu es une princesse, la plus belle des princesses même. Ceux qui osent prétendre le contraire sont soit aveugles soit de mauvaise foi." Ça ne te ressembles tellement pas de te montrer aussi douce et gentille, pourtant c'est ce que t'inspire la jeune rouquine au fond, tu ne peux répondre à sa douceur que par de la douceur, elle arrivait à faire ressortir la meilleure partie de ton être, celle que tu as trop longtemps laissé au placard, car être trop bon c'est être trop con, c'est ce que ton père qui te répétais constamment, mais force est d'admettre qu'il avait tord, et il t'en aura fallu du temps pour le comprendre. En voulant pimenter les choses, tu étais bien loin de te douter qu'Athe allait te soumettre un tel défi, ça te surprenais presque qu'elle puisse te demander ça, mais ça te plaisait énormément malgré tout. Tu te levais de ta chaise et tu t'approchais de la rouquine afin de lui déposer un doux baiser sur la joue. Tu approchais ensuite tes lèvres de son oreille et tu lui murmurais quelques mots d'une voix suave avant de t'éclipser en direction des toilettes. "N'en profites pas pour filer en douce hein ! Je n'en ai clairement pas fini avec toi..."

Quelques instants plus tard, après avoir respecté à la lettre le défi que t'avais imposé Athe, tu revenais t'installer à votre table et tout en te mordillant la lèvre inférieure tu déposais délicatement tes sous-vêtements sur la table. N'étant pas pudique pour un sous, tu t'en fichais que d'autres personnes puissent observer la scène, bien au contraire, ça t'excitait même d'avantage au fond. La jeune femme t'indiquais alors son choix, autant dire que tu étais un peu déçue, tu aurais largement préféré pouvoir lui donner un défi en retour, tant pis. Tu allais alors lui poser une question très personnelle, en espérant qu'elle acceptera d'y répondre. "Tu l'as déjà fait avec une fille ?" Autant dire que tu attendais impatiemment sa réponse, pourtant, il n'y avait ni bonne réponse, ni mauvaise réponse à cette question, ton but étant surtout de satisfaire ta curiosité débordante à son sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☇ messages : 193
☇ faceclaim : Ebba Zingmark

MessageSujet: Re: The girl with no name (Athiaz)   Jeu 5 Jan - 20:10



❝The girl with no name❞
Athenais & Eodiaz
Effluve d'alcool dans le nez ... L'alcool te faisait tourné la tête à moins que ce soit elle, cette belle blonde, sulfureuse, son aura t'attirait inexorablement. Qu'est ce que dirais les gens si ils savaient ce que tu ressentais à ce moment là ... Tu t'imaginais la tête de Zoey quand tu lui dirais ce que tu avais pu ressentir ... pour une fille, elle qui te croyais hétéro à cent pourcent, peut être l'étais tu en fait, c'était peut être juste le coté différent qui t'attirais, le fait de l'inconnu, le fait de n'avoir jamais touché un autre corps féminin que le tien ou alors c'était le whisky qui faisait augmenter ta libido. Zoey, qui sait peut être qu'elle ne sera même pas étonnée, peut être l'avait elle déjà remarqué, non impossible comment aurait elle pu le remarquer alors que même toi tu n'es sûre de rien ... Tu n'es même pas sure si tout cela es réel, et si tu te réveillais dans ton lit là maintenant sans même savoir si Eodiaz, elle était vraiment réelle, ça ne t'étonnerait même pas, une beauté pareille, ça sort forcément des rêves, personne ne peut être aussi ... magnifique qu'elle, un véritable ange tombé du ciel. Tu ne peux plus te détacher d'elle, tu la tiens, tu es comme connectée, elle te regarde, tu la regarde, plus jamais tu voudrais te séparer de ce regard là, tu aimerais qu'elle te regarde comme ça pour le reste de votre vie ... Et voila que tu deviens mélo romantique, de mieux en mieux Athenais ... "Oh que si tu es une princesse, la plus belle des princesses même. Ceux qui osent prétendre le contraire sont soit aveugles soit de mauvaise foi." Rougissement des pomettes, tout se mélangeait dans ta tête, c'était de la drague ça, tu en étais sûre, autant de compliments poussés c'était forcément de la drague, tu ne voyais pas ça autrement, tu te rapproches d'elle, encore plus fort, ta jambe se mêle aux siennes, tu aimais tellement ça, cette proximité, tu arais voulu qu'elle fasse le dernier centimètre, qu'elle se jette sur tes lèvres, que tu lui montre à quel point tu avais envie d'elle toute entière, à quel point tu voulais qu'elle reste comme ça dans ta vie même après cette soirée, mais si après tu ne la voyais plus, si elle ne voulait plus te voir, si pour elle justement ce n'était qu'une simple soirée et que demain tu ne serais qu'un bête souvenir de plus, envolé dans une flopée de semaines. Tu ne voulais pas, tu ne le permettrais pas ça, tu ne voulais pas être juste la fille qu'elle avait vu par curiosité le temps d'une heure, la fille qu'elle croiserait peut être un jour au supermarché sans vraiment se souvenir de ou ce visage est encré dans sa mémoire, tu es là devant elle, tes pensées défilent dans ta tête, l'embrasser, attendre, l'embrasser, tu es folle Athenais, l'embrasser, tu n'es pas lesbienne Athenais, réveille toi ce n'est qu'une boutade ... "Tu sais si tu continues comme ça je vais penser que tu me dragues" Tes lèvres effleures les siennes, sans les embrasser, juste comme une caresse du vent d'automne et pourtant le choc dans ton cœur, tes reins, ton cerveau, lui était violent, tu ne savais plus comment réagir ... Tu l'aurais bien embrassée là dans ce bar et peut importe ce que les autres peuvent bien penser ...
Eodiaz, elle semble déçue que tu ai choisi vérité, tu avais trop peur de ce qu'elle aurait pu te demander, peur que ça te trahisse, peur qu'elle te demande un baiser et que tu sois là sans vraiment quoi faire, peur justement de devoir arrêter après un si long contact avec ses lèvres à elle ... peur d'avoir envie d'elle, de la finir là dans les toilettes, les toilettes d'où elle venait de revenir après avoir enlever sa petite culotte, ou plutôt ce bout de tissu qui lui servait de culotte, un string dentelle, de quoi rendre ton entre jambe encore plus humide qu'avant, tu n'en pouvais plus, tu avais envie de croquer ces deux pommes d'or ... "Tu l'as déjà fait avec une fille ?" Boum coup de massue ... Tu ne t'attendais pas à ça et si c'était une invitation ? Et si elle t'avait déjà cernée ? Peut être avait elle remarqué à quel point tes yeux louchait sur sa belle poitrine, trop tard, tu étais au pied du mur ... Non je n'ai jamais rien fait ni avec un mec ... ni avec une fille ... Regard, aurait elle honte, honte de se retrouver avec une novice, encore une enfant, non tu n'étais plus une enfant. Enfin je n'ai rien fait pour l'instant ... Tu lui caresses la main, ça c'était une invitation, tes lèvres s'arrêtèrent sur sa joue, sa joue si ronde, tu voulais qu'elle ressente exactement ce que tu avais ressenti quelques minutes plus tôt quand ses lèvres à elle s'était arrêtée sur ta joue de neige et tu lui murmura à l'oreille tout doucement "Action ou vérité Eodiaz ?" L'alcool ça délie les langues apparemment et là, tu aurais tellement aimé avoir ta langue au fond de sa gorge ...
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☇ messages : 184
☇ faceclaim : Alexis Ren

MessageSujet: Re: The girl with no name (Athiaz)   Jeu 5 Jan - 21:12



Athiaz
The girl with no name


Mais qu'est-ce qui était en train de t'arriver ma pauvre ? T'as passé tellement d'années à profiter fièrement de ton célibat et voilà que tu t'éprends de la première venue ? Oui, c'est vrai qu'elle est plutôt mignonne. Bon, faut être tout à fait honnête avec toi même, elle est absolument canon, puis sa petite bouille d'ange, son sourire, son regard... Ok, c'est vrai, elle est parfaite, mais ça ne justifie pas que tu te mettes dans un tel état, t'en as vu d'autres des jolies jeunes femmes, pourquoi cela devrait-il être différent avec elle ? Tu sembles oublier qu'avant même d'avoir vu son visage elle t'intriguait déjà, car oui, tu avais invité une inconnue à aller boire un verre, une inconnue que tu n'avais jamais vu avant. C'est difficile d'accepter de ressentir de tels sentiments aussi rapidement alors que tu es parvenue à ne pas avoir le moindre sentiment durant des années. Toi qui est généralement si expéditive et si vulgaire, tu te retrouvais à parler comme elle, à lui adresser des compliments tous plus védiques les uns que les autres, tu ne cherchais même pas spécialement à la draguer, pourtant, lorsqu'elle t'a fait cette remarque, tu ne pouvais pas vraiment nier que ça en avait tout l'air au fond. Tu te contentais de lui adresser un petit sourire en coin, préférant éviter de répondre à cette affirmation, tu ne voulais surtout pas lui faire peur, tu voulais la préserver, tu ne ressentais que des choses positives à son égard, et c'était bien la première personne avec qui cela arrivait.
L'air de rien, son petit défi venait sans doute de créer un contexte favorable pour la suite de la soirée, vous vous êtes suffisamment jaugées, désormais tu sais à quoi t'en tenir, tu décidais donc de saisir la perche qu'elle t'avais tendue et tu lui posais cette fameuse question qui allait lui donner l'occasion de s'ouvrir d'avantage à toi. Sa réponse... Sa réponse te fît frémir de l'intérieur, tu n'arrivais pas à concevoir qu'une si belle jeune femme puisse être encore vierge, et tu ne pouvais pas t'empêcher de l'imaginer, nue, devant toi, prête à t'offrir ce qu'elle avait de plus cher. Tu te fais peut-être des idées pour le coup, ça te ressembles tellement, puis t'es tellement portée sur le cul ma pauvre, c'est à se demander si tu ne penses pas qu'à ça au fond... C'est à cet instant que tu pu sentir les douces lèvres de la rouquine se poser sur ta joue, provoquant presque instantanément une sensation de bien-être, tu en voudrais des milliers d'autres des baisers comme celui-ci, tu en voulais chaque jours qui passe, jusqu'à la fin des temps. Tu portais ton lèvre à tes verres, en vidant entièrement le contenu, espérant que ça puisse t'aider à te détendre un peu, car tu étais réellement nerveuse, bien plus nerveuse que tu ne l'as jamais été par le passé. Tu demeurais sans le moindre mots après sa déclaration, tu n'en revenais pas, tu te contentais de murmurer faiblement un simple petit mot... "Action" Mais tu n'allais pas lui laisser le temps de te donner un nouveau défi, tu rapprochais lentement ton visage du sien et tu venais plaquer tes lèvres contre les siennes, emprisonnant par la même occasion son visage entre tes deux mains. Tes lèvres se décollaient lentement des siennes, tu gardais les yeux fermés et tu poussais alors un petit soupir de plaisir qui en disait long... Un magnifique sourire se dessinait ensuite sur tes lèvres, tu voudrais réitérer l'expérience immédiatement, mais tu attendais de voir sa réaction avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The girl with no name (Athiaz)   

Revenir en haut Aller en bas
 

The girl with no name (Athiaz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» ♪ Who's that girl ♪
» A sweet girl and two bad boys [Kity & Jack]
» [MISSION] Escort Girl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers in the lands :: 
(the old town)
 :: 
The Main Square
 :: 
Number 44
-